Biographie/Biography

 

Né à Yaoundé au Cameroun, Alimé Bébégué n’est pas issu d’une famille de musiciens. Ses premières écoutes sont le fruit de ce que son Papa écoutait: les musiques Afro-cubaines. Il pouvait aussi écouter différents univers à travers ce que diffusaient la radio, les disquaires dans les rues. C’est comme cela qu’il découvre les têtes brulées (Atebass Mvondo, Zanzibar Epémé Théodore, Ahanda jean-marie) et d’autres artistes camerounais mais aussi, Louis Armstrong, Wes Montgomery, John Coltrane et d’autres. Son premier contact avec l’instrument en 1987 c’est autour d’ un ou deux cours de guitare que lui avait payé sa maman, puis un peu  plus tard en 1994 avec quelques amis d’enfance Manga eric, Ngola claude pascal, Mbedey francis. Après ses études secondaires, il quitte son Cameroun natal pour la France et en 1999 il s’inscrit au Conservatoire du 18ème arrondissement dans la classe de guitare jazz de jean michel Huard ou il commence véritablement son apprentissage de la guitare. Deux ans plus tard, il continue au conservatoire du 6ème arrondissement puis d’Epinay-sur-Seine. Ensuite, il poursuit ses études musicales au conservatoire de Bobigny dans la classe de guitare de stéphane Audard et passe son CEM (certificat d’études musicales), puis son DEM (Diplôme d’Etudes Musicales) et deux ans après son DE (Diplôme d’Etat) de professeur de Musique et son DNSPM (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien).

Il accompagne différents artistes et participe au Festival Banlieues Bleues avec le saxophoniste anglais Denis Baptiste et le guitariste Chanteur Correy Harris, au projet Formidable Exil (Musique,danse,  théâtre).

Actuellement ce compositeur, guitariste, chanteur et percussionniste partage son projet dont les compositions témoignent d’une incroyable diversité culturelle influencées par le jazz, les musiques africaines et latines. Pour interpréter ce jazz multicolore, il est accompagné dans son premier disque par Nicole Adjabé à la voix, Aurélie Carrilho au vibraphone, Marc Bollengier à la contrebasse, Michael Tissier aux percussions. Dans le deuxième disque par nicole Adjabé à la voix, aurélie Carrilho à la voix et au vibraphone, marc Bollengier à la contrebasse et yves Prud’homme aux percussions.

Biography

Born in Yaoundé, Cameroun, Alimé Bébégué does not come from a family of musicians. His first listenings are the fruit of what his Dad listened to: Afro-Cuban music. He could also listen to broadcast, the record stores in the streets. This is how he discovers the têtes brûlées(Atebass Nvondo, Zanzibar Epémé théodore), also Louis Armstrong, Wes montgomery, John Coltrane and others. The first contact with the instrument was around one or two lessons wish were paid by his mother, later with some freinds Manga eric, Ngola claude pascal, Mbedey francis. After his secondary studies, he left his native Cameroon for France and in 1999 he enrolled successively in the conservatories of the 18th where he really begand to study the instrument and 6th arrondissements of Paris with Jean Michel Huard, then that of Epinay-sur-Seine. A few years Later at the CRD(Departemental rayonment Conservatory) in Bobigny with Stéphane Audard, he obtained his CEM(Certificate of Musical Studies), then his DEM(Diploma of Musical Studies) and two years later at the Lille higher pole his DNSPM and its DE(State Diploma) of music teacher.

he accompanies different artists and participates in the festival Banlieues bleues with the English saxophonist Denys Baptiste and the guitarist Singer Correy harris, in the Formidable Exil project(Music, dance and theater).

Actually, this composer, guitarist, singer and percussionist is fully dedicated to his project which compositions testify an incredible cultural diversity influenced by Jazz, African and Latin music. To interpret this multicolored jazz, he is accompanied by Aurélie Carrilho on vibraphone, Marc Bollengier on contrabass and Yves prud’homme on Percussions.